Rechercher
  • au fil des mots

La Séparation Sophia de Seguin


Très beau livre.

Ce roman se présente sous la forme d’un journal intime, de fragments faisant suite à une séparation. Comment oublie-t-on l’autre, comment guérit-on du manque physique et psychologique de la personne et que fait-on des souvenirs.

Il est question, de sexe, d’amour et d’avancée difficile.

Ce qui fait l’intérêt du livre est tout simplement l’écriture de son auteur. Elle se montre brute, incisive, juste. C’était d’autant plus important que le manuscrit se présente comme un journal intime, une odyssée personnelle. Le style est franc, vrai, puissant.

Certains passages sont particulièrement jouissifs et Sophia de Seguin ne s’offusquera pas de ce terme, car elle n’hésite pas à utiliser des mots crus pour parler de sexe, mais ils ne choquent pas, ils sont justes, sincères et s’intègrent au récit, ils en font partie.

J’ai apprécié ses saillies, ses réflexions personnelles sur le monde.

Le seul reproche que je pourrais peut-être faire est la lassitude que l’on ressent sur la fin, une forme de redondance du propos. Mais ce n’est pas ce que l’on retient du livre. Non, quand on le referme on pense à l’auteur et sa manière d’être indifférente au politiquement correct, sa plume aiguisée et à la très belle couverture !


Juste pour le plaisir quelques phrases:


sincérité, élégance, économie, maitrise, les supposées qualités du littérateur qui, sans éteindre les émotions ni les feux des passions, les manipule, ranime, avec prudence, justesse, une manière spirituelle, tournure élégante, un souffle sur les braises, du bout du tison

le bon écrivain, l'homme supérieur, celui que la postérité considérera avec une admiration respectueuse, doit, croit on, se refuser aux embrasement faciles et aux enfers de l'imagination; il substitue à l'expression grossière, à toute flamme, un langage éthéré donc imputrescible.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout