Rechercher
  • au fil des mots

Suzanne - Frederic Pommier


Ce livre a reçu de toutes parts des critiques dithyrambiques. Celle-ci n'en fera pas partie. L'auteur ne m'a pas convaincu. Il a voulu me dépeindre sa grand-mère comme un personnage extraordinaire, et je ne doute pas qu'elle le soit vraiment, mais il n'est pas parvenu à me le transmettre, à m'imposer sa vision de cette femme. J'ai vu s'écouler devant mes yeux une vie comme les autres. Ni plus dure ni plus simple, juste une vie. Ainsi, toute la partie dédiée à "l'avant de Suzanne" mais tombée des yeux et m'a semblé sans l'intérêt qu'il m'avait promis. La description de la vie de Suzanne m'a semblé inintéressante et impersonnelle.

Le roman prend chair uniquement lorsqu'il raconte les moments partagés. Il décrit avec nettement plus de talent les moments vécus ensemble. L'ensemble devient tout de suite plus incarné. Il était temps! De fait, l'intérêt du livre est, pour moi, dans la description de la vie dans un Ehpad, mot qui depuis quelque temps remplace celui de maison de retraite (pourquoi? c'est une question pour un autre jour). Il pose la question de la façon dont nos personnes âgées sont considérées et traitées dans notre société. De fait, voir et comparer deux établissements différents met en évidence les différences de standing, les bienfaits d'une aisance financière. L'institution est condamnée puis sauvée. Il n'y a pas que de mauvais Ehpad...


Le Livre juste précédemment chroniquée: "signé sixtine" aborde aussi la question de la maladie et de la vieillesse. Il le fait avec beaucoup d'humour, de douceur mais n'en fait pas moins réfléchir.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout