Rechercher
  • au fil des mots

Soeurs Sorcières 1 Jessica Spotswood


Superbe roman !

Devant la couverture, j’avais hésité à tourner la première page. Quel bonheur d’être passée outre ces réticences non fondées et de m’être plongée dans l’univers de Jessica Spotswood.

Ce livre est fantastique. Il est bien plus que l’histoire de trois sœurs sorcières, mais traite de la position de la femme dans la société, de l’oppression qui pèse sur elle et le manque de liberté. Mais le récit va encore plus loin, car il est aussi question de fanatisme religieux et politique, de la peur de ce qui est différent. J’applaudis très sincèrement ce que l’auteur a réussi à accomplir et dire avec ses trois tomes.

Mais revenons-en à l'intrigue elle-même.

La narratrice Cate est orpheline de mère et veille sur ses deux sœurs Maura et Tess alors que leur père préfère se retirer dans son travail.

Mais Cate a un secret : elle et ses cadettes sont toutes les trois sorcières. Or dans la société dans laquelle elles vivent cela signifie qu’une chose : la torture et la mort. Ainsi, elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour protéger ses deux petites sœurs et les empêcher de tomber dans les mains des frères. Mais, cela n’est pas aisé surtout lorsque l’on s’adresse à des adolescentes qui ne perçoivent pas toujours le danger.

Cependant, la situation va se compliquer lorsque Cate va apprendre l’existence d’une prophétie selon laquelle, à l’aube du XXe siècle, trois sœurs atteindront l’âge de décision l’une sera la plus puissante de tous les temps et pourra sauver ses semblables ou plonger le monde dans une nouvelle terreur. Mais l’élément qui effraie le plus Cate n’est pas la responsabilité de ses consœurs, mais le fait qu’une de ces trois sœurs ne verra pas le nouveau siècle, car elle aura été tuée par une de ses sœurs.

La vie était déjà suffisamment difficile comme cela et les voici propulsées dans une toile d’araignée d’intérêts politiques et de secrets tandis qu’elle tente de survivre et de préserver leurs relations.

Un bon début qui permet de bien placer l’action et de montrer l’étendue de la persécution exercée par les frères. L’auteur parvient avec beaucoup de talent à nous faire ressentir l’oppression vécue par les femmes, les interdits, la surveillance qui en est faite.

On tremble, on se sent nous-mêmes coincée sans porte de sortie possible. Au point qu’à certains moments on éprouve le besoin de mettre le roman de côté pour regarder autour de soi et reprendre sa respiration.

On ne verra pas de maltraitance, mais il y a une violence psychologique certaine.

Un livre de fantasy avec une belle histoire de fratrie et qui fait réfléchir au monde que l’on souhaite en tant que femme !

Un grand bravo à l’auteur.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout