Rechercher
  • au fil des mots

Par Accident - Harlan Coben



Description de L'editeur


Il y a quinze ans, la vie de Nap Dumas a basculé : son frère jumeau et la petite amie de celui-ci ont été retrouvés morts sur la voie ferrée. Double suicide d'amoureux ? Nap n'y a jamais cru.

Désormais flic, Nap voit ressurgir le passé : Rex, leur ami d'enfance, vient d'être sauvagement assassiné. Sur les lieux du crime, les empreintes d'une femme que Nap pensait disparue : Maura, son amour de jeunesse, dont il était sans nouvelles depuis quinze ans. Le choc est total pour le policier. Celle qu'il aimait serait-elle une dangereuse psychopathe ? Où est Maura ? Et s'il était le prochain sur sa liste ? La vérité est proche. Si proche. Bien plus terrible et dangereuse que tout ce que Nap imagine...


Mon Opinion


Harlan Coben est un des maitres du genre policier. Il nous le prouve une nouvelle fois par ce roman inspiré de son enfance.

Dès les premiers mots, qui sont en fait une note de l’auteur, nous sommes attrapés par l’intrigue. Il va être dur de reposer le livre.


Il y a quinze l’inspecteur, Napoléon Dumas (oui son père était français) a perdu son frère jumeau qui est décédé avec sa copine de l’époque, l’histoire veut que cela soit un suicide d’amoureux. Vous vous en doutez, l’adolescent devenu policier n’y croit pas une minute, surtout que, la même nuit, sa propre petite amie d'alors a disparu. Que s’est-il passé cette nuit-là. Pourquoi son frère est-il mort et qu’est il advenu de Maura ?

Quinze après, toutes ces questions remontent à la surface alors que les empreintes de Maura sont retrouvées à une scène de crime. La victime: un policier qui était dans leur classe au lycée. Une coïncidence certainement pas.

Durant cette enquête Nap va devoir revenir en arrière et tenter d’en apprendre un peu plus sur son groupe d’amis et ce qui leur est arrivé.


Rapidement, j’ai trouvé le tueur. Il ne s’agissait pas d’une identification logique, à partir d’indices, mais en raison de son comportement. Cependant ça ne m’a pas du tout empêchée d’être passionnée par l’intrigue et l’avancée de l’histoire, car la question demeurait : comment en est-on arrivé là ? Quels évènements l’ont poussé à tuer et pourquoi Maura avait-elle disparu. Il a fallu la rencontre de plusieurs éléments pour arriver à ce résultat et l’ensemble a été mené d’une main de maitre par l’auteur. J’ai admiré la cohésion et aimé les rebondissements. Je ne peux qu’applaudir le savoir-faire.


Cependant, les premières pages du roman interrogent. En effet, le livre commence par le personnage principal mettant quelqu’un à l’hôpital et le menaçant. Quelques pages plus loin on apprend que c’est un policier et il reconnait lui-même qu’il « oui, je suis un de ces flics-là » ayant l’air de sous-entendre que c’était un ripou. Or l’on découvre tout le long du roman que ce n’est pas le cas même s’il prend parfois la justice entre ses mains pour aider des parties en état de faiblesse ne pouvant se défendre elles-mêmes.  De plus, lorsque le moment est venu pour lui de faire payer le meurtrier de son jumeau il ne fait rien. Il ne s’agit pas pour moi d’une évolution du héros, mais tout simplement d’une incohérence dans l’écriture du personnage. Un personnage d’ailleurs que j’apprécie beaucoup. Un bon inspecteur, un excellent instinct et un détective très malin ! De même, je ne comprends pas sa pensée fugace au suicide à la fin. Elle ne correspond absolument pas au personnage que l’auteur décrit.


Ce que j’ai appris : que j’avais encore beaucoup de travail devant moi pour parvenir à jouer ainsi avec les rouages d’un roman policier. Autant j’en ai lu énormément autant je me sentirais tout à fait incapable d’en écrire un ! Une nouvelle fois : un grand bravo à Harlan Coben qui est décidément un maitre du genre!


16 vues5 commentaires

Posts récents

Voir tout