Rechercher
  • au fil des mots

Le Rituel de L'ombre


Giacometti et Ravenne sont maintenant bien connus pour leurs romans ésotériques, historique et francs maçon avec leur personnage principal de commissaire Marcas. ils ont écrit de nombreux livres avec ce personnage. Cependant, « le rituel de l’ombre » est le premier publié.

Ayant pris les aventures du commissaire en cours de route et l’ayant regretté j’avais décidé de faire les choses dans l’ordre et de reprendre la série dès le début et donc de lire cet opus.

En réalité, je me rends compte avoir été heureuse d’avoir débuté par un autre livre, car je ne suis pas certaine que j’aurais persévéré avec celui-ci pour plusieurs raisons :

— la lecture de ce tome m’a un peu dérangée, car il est une justification permanente sur le bienfondé de la franc-maçonnerie et le bien que cette organisation peut faire. Pour ma part, je n’ai pas d’opinion sur la question, mais cette recherche permanente de l’approbation du lecteur a commencé à me lasser. Les personnages mêmes sont créés avec cet objectif : la partenaire du commissaire Marcas dans cette énigme est une femme ayant de mauvaises expériences avec la franc-maçonnerie offrant l’opportunité au héros de sans cesse essayer de mettre les qualités de son organisation en avant. C’était au bout d’un moment agaçant.

— le second point qui ne m’a pas emporté est tout simplement l’enjeu de l’énigme. Ici point de recherche d’un trésor quelconque, mais d’une boisson dont on ne sait d’ailleurs pas qu’elle est son effet. On apprend uniquement que d’autres la cherchent et la veulent et sont prêts à tuer pour cela. J’ai trouvé cela insuffisant. j’aurais aimé un enjeu plus important.

Cependant, ce livre est tout de même très agréable à lire et on suit la quête avec plaisir.

ma partie favorite : l’apparition du jardinier. Quel personnage extraordinaire. Il arrive à nous donner la chair de poule à travers le livre. Un grand bravo aux auteurs pour l’avoir si bien incarné. C’est un méchant comme on en voit peu. Il était pour moi bien plus terrifiant que les autres participants. Quel dommage que sa fin n’ait pas été à la hauteur du rôle mais je suppose que cela n’apportait rien à l’intrigue.

Les aspects historiques sont toujours très intéressants et ne manquent jamais d’être instructifs. Ils mettent en avant des pans de l’histoire que l’on oublie souvent. De plus, ils sont parfaitement documentés.

Mon verdict : un bon premier roman avec ces points positifs et ses faiblesses, mais si vous apprécié ce type de livres continuez à lire les aventures du commissaire Marcas les auteurs progressent au fur et à mesure !

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout