Rechercher
  • au fil des mots

la Prisonnière du temps - Kate Morton


Présentation de l'Editeur


Londres, été 2017. Ce n'est qu'une vieille sacoche en cuir. Une de plus, à inventorier. Mais pour Elodie, jeune archiviste que ses fiançailles avec un golden-boy n'enthousiasment guère, c'est une révélation. Qui est cette belle femme en tenue victorienne, sur ce portrait jauni ? Et pourquoi ce manoir sur la Tamise, peint si délicatement, lui semble-t-il familier ? Entrant comme par effraction dans un mystère vieux de cent cinquante ans où se croisent un célèbre peintre préraphaélite, sa muse, et la disparition sanglante d'un diamant hors de prix, Elodie remonte bientôt le cours du temps – pour mieux échapper à son présent ?


Mon opinion


Très beau roman de Kate Morton. Il m'a transporté avec plaisir dans l’Angleterre victorienne.

Lorsque j'ai ouvert ce roman, la première chose qui m'a frappé est la qualité de l'écriture et la pureté du style. Lire les 716 pages a été un véritable plaisir.

La taille de l’œuvre pourrait faire peur, parfois l'on un instant d'hésitation avant de tourner la première page d'un roman de cette envergure. Cependant, je vous invite à faire ce premier geste, vous aurez après beaucoup de mal à reposer ce superbe livre.


Elodie, jeune archiviste, découvre dans une sacoche qu'elle doit inventorier une photo de femme en habit victorien et un carnet un dessin. Cette découverte la fascine. Elle lui évoque des souvenirs lointains de sa mère, violoniste célèbre aujourd'hui décédée qui lui racontait des histoires d'un manoir près de la tamise.

Notre jeune héroïne va se plonger dans la recherche de l'identité des personnages et dans sa propre histoire personnelle alors que son mariage approche.

Petit à petit, grâce à des pièces d'un puzzle, l'auteur va nous raconter l'histoire de cette femme mystérieuse et révéler les mystères de ce lieu fascinant qui cachent de nombreux secrets et de nombreuses histoires.

Les pièces du puzzle s'imbriquent doucement pour se compléter les unes les autres à la perfection comme si la destinée avait gardé un œil ouvert pour les personnages qui sont inéluctablement reliés à ce lieu et ente eux.


Une remarque: l'auteur a parfaitement retranscrit la société de cette époque qui a à cet égard peu changé aujourd'hui, car si la fiancée d'Edward Radcliff a été déclarée comme assassinée, il semble que personne autre que les protagonistes du roman ne se soient intéressés au modèle, elle n'avait pas d'importance et pas de place dans la société. Elle fut oubliée par l'histoire et le mythe se créa la tristesse du peintre était dû à la mort de sa fiancée. L'histoire


En roman très beau qui évoque avec justesse outre le thème de l'amour, d'autres sujets difficiles tels le deuil, la possibilité d'une seconde chance....


Ce que j'ai appris:


J'ai été heureuse de trouver des références à la peinture des préraphaélites, un groupe de rêveurs extrêmement inspirant. Par contre, je n'ai pas trouvé mention de la fraternité magenta, je ne sais pas si elle est une réalité historique ou une invention de l'auteur bien que les préraphaélites se présentaient bien en fraternité et avait leur table ronde et leur signature secrète dont personne n'a jamais pu percer la signification.


J'ai admiré la manière dont l'auteur a tout de suite fait sentir au lecteur le fait que son personnage principal n'était pas amoureuse de son fiancé. Avant même qu'elle s'interroge elle-même, nous le savions. En effet, dans les 100 premières pages où nous apprenons à la connaitre, il n'est fait mention de l'évènement que par l'intermédiaire de la mantille que lui confie son père. Elle évoque de nombreux sujets notamment portant sur son travail, mais rien sur cet évènement qui doit changer sa vie ou son fiancé. Elle évoque sa famille, sa meilleure amie, mais pas Alastair. Ce dernier n'apparait d'ailleurs jamais dans le roman. il me semble qu'elle ne l'a qu'une seule fois au téléphone de tout le livre!! J'ai admiré sa maitrise des évènements. La séparation se fait d'ailleurs en ellipse!



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout