Rechercher
  • au fil des mots

Diamants de Sang - James Patterson



L'auteur


James Patterson est un écrivain américain.


Il est diplômé de l'Université Vanderbilt. Publicitaire de profession, il travaille chez J. Walter Thompson d'abord comme rédacteur, puis devient directeur général en 1990. En 1996, il démissionne pour se consacrer entièrement à l'écriture. Il avait commencé à écrire deux décennies plus tôt, publiant son premier roman, "The Thomas Berryman Number" (1976), qui obtient le Prix Edgar Allan Poe - Meilleur premier roman d’un auteur américain en 1977.


En 1993, il accède pour la première fois à la liste des meilleures ventes de roman du "New York Times". Le personnage principal de ses romans est l'inspecteur Alex Cross est adapté au cinéma. Les succès s'enchainent sur tous les médiums (livres, films et séries) Il est aujourd'hui un des écrivains les mieux payé au monde.



Le roman


Merci à NetGalley et aux Editions l’Archipel de m’avoir donné l’opportunité de découvrir Diamants de sang.

Je vais choquer nombre de lecteurs de romans policiers. Mais alors que je suis une grande lectrice de ce type de livre et que j’ai lu presque tout le Connelly, Grisham ou Coben. Je n’avais jamais lu d’ouvrage de James Patterson pourtant un des meilleurs vendeurs américains. Il aurait écrit plus de 160 romans ! quel chiffre démesuré !

De fait dans ce roman je découvre un auteur qui a de l’expérience.

Deux policiers, deux personnages visiblement récurrents de l'écrivain doivent mener trois enquêtes de front : ils doivent identifier le coupable de l’assassinat d’une star pour lui voler son collier de diamants, s’occuper pour la maire de New York d’un vol de matériel médical et retrouver le mari drogué et disparu de Lindsey. L’intrigue du meurtre est la plus intéressante et la mieux menée même si l’on devine très rapidement qui sont les vraies coupables dans cette affaire. Il est agréable de voir que chaque protagoniste du meurtre penser manipuler les autres, alors que quelqu'un se dissimule toujours dans l'ombre à l'image de poupées russes. L’histoire est bien construite, bien que découvrir le coupable soit un peu trop simple.

Cependant, comme pour beaucoup de romans de ce type, l’attrait vient de retrouver les personnages. Ici donc un duo, un homme et une femme. Ils m’ont rapidement séduit. Ils ont tous deux du caractère. Néanmoins, j’avoue que leur relation m’a agacée. Le détective met sa vie sentimentale et professionnelle en jeu pour aider sa partenaire. il le fait une fois, deux fois et n’apprend pas de ses erreurs, c’est énervant. On a envie de le secouer. De son côté à elle, il ne lui vient pas à l’esprit de ne pas le solliciter. Elle le laisse faire, l’entrainant avec elle et l’empêchant de couper les ponts à un moment où il pourrait être heureux. Cette co-dépendance m’a énormément agacée. je comprends parfaitement que les liens entre deux partenaires soient forts, mais doivent-ils être plus forts que tout le reste. Mon envie de les malmener et de les critiquer vient aussi du fait du talent avec lequel leurs comportements sont décrits et la justesse des réactions et des paroles. Un bravo à l’écrivain pour cela.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

©2020 par Au Fil des Mots. Créé avec Wix.com